La vidéo interactive : un puissant levier d’apprentissage

Généralisée avec la crise sanitaire, la formation à distance est désormais incontournable. Pourtant, même avec un super intervenant et de très bons supports, difficile pour les apprenants de rester 100 % attentifs… Il est temps de miser sur l’interac...

Améliorez vos capsules vidéo en 3 temps

Jeanne Aimerie Par Jeanne Aimerie, le 5 septembre 2022

Produire du contenu vidéo, c’est bien ! Produire des capsules vidéos qui captivent votre audience, c’est encore mieux. Dans cet article, on vous livre tous nos conseils pour optimiser vos capsules et délivrer un contenu pédagogique qui donnera envie d’apprendre à vos étudiants !

1. Avant l’enregistrement
  • La scénarisation

Première étape avant de se lancer dans l’enregistrement de sa capsule : préparer le script

Eh oui, comme pour un film, vous devez préparer au maximum votre capsule. L’objectif ? En cadrant de A à Z votre vidéo, vous captiverez davantage vos apprenants grâce à un discours clair, concis et un objectif pédagogique déterminé. 

Commencez par noter les parties, les thématiques que vous souhaitez aborder dans votre vidéo. Attention : nous vous conseillons de vous limiter à 2 ou 3 idées clés par vidéo, afin que le contenu reste digeste à regarder pour les étudiants. Vous pourriez même envisager de produire une vidéo théorique par thématique ! Pour rappel, l’idéal est de produire une capsule qui ne dépasse pas le quart d'heure, au risque sinon de perdre l’attention de votre audience.

Réfléchissez ensuite aux ressources complémentaires que vous souhaitez ajouter à votre vidéo. En fonction de l’outil ou de la plateforme utilisée pour diffuser votre vidéo, vous aurez la possibilité de renvoyer vers d’autres contenus (vidéos, pages web, livres, etc.) pour que vous étudiants approfondissent un sujet, directement depuis une sidebar, ou bien depuis une barre d’info par exemple.

De la même manière, posez-vous la question de savoir si vous souhaitez intégrer des éléments interactifs pour juger de la compréhension de vos étudiants : quiz, questionnaire… en fonction de l’outil utilisé vous aurez plus d’une option disponible !

Si vous souhaitez être guidé·e pas-à-pas dans la réalisation de votre script pédagogique, n’hésitez pas à consulter (et remplir !) notre template.

Une fois que le fond de votre vidéo est prêt, passez à la forme ! Préparez votre support de présentation et faites en sorte qu’il soit très visuel. 

  • Le matériel

Le matériel ne fait pas tout, bien sûr… mais s'équiper d’une caméra et d’un micro corrects, amélioreront grandement la qualité de votre vidéo. Le risque avec un mauvais enregistrement audio et vidéo, c’est que vos étudiants décrochent rapidement après le lancement de votre vidéo. Mais rassurez-vous, vous pouvez obtenir un très bon résultat avec pas grand chose, et pour pas grand chose ! 

Pour cela, vérifiez que la qualité de votre webcam est assez bonne. Si ce n’est pas le cas, ou si votre ordinateur n’en possède pas, équipez-vous pour une poignée d’euros. Et si vous avez un peu plus de budget, nous vous conseillons pour une centaine d’euros, la webcam C920 de chez Logitech.

Ensuite, testez votre son ! Il y a de grandes chances que le son provenant de votre ordinateur ne soit pas à la hauteur. Pas de panique, c’est normal ! Pour y remédier, optez pour un micro-cravate, un très bon moyen de s’assurer d’avoir une source audio de qualité ! On vous recommande par exemple le micro XS Lav USB-C de chez Sennheiser. 

  • Les réglages techniques 

Une fois votre matériel prêt, assurez-vous que :

  • l’angle de la caméra est optimal : composez un plan équilibré et positionnez la caméra à bonne hauteur : pas trop bas, ni trop haut, cela vous donnerait un air condescendant. Pour aller plus loin, retrouvez tous nos conseils dans notre livre blanc “Comment bien placer sa caméra”.

  • votre visage est bien éclairé et que vous n’êtes pas à contre-jour : aucune fenêtre ou source de lumière naturelle ne doit se trouver directement derrière votre bureau, au risque sinon d’altérer la qualité de votre image.

 

2. Pendant l’enregistrement
  • La posture

Pour montrer à vos apprenants que vous vous adressez directement à eux, on vous recommande fortement de regarder au maximum la webcam plutôt que l’écran. Autrement vos étudiants auront l’impression que vous vous occupez à tout autre chose et l’intérêt peut rapidement s’évaporer. 

  • Le ton employé
  • Essayez de vous montrer un maximum détendu : pensez que vous ne vous adressez pas à vos étudiants en direct, et qu’il sera possible de corriger certaines parties de la vidéo en post-production. 

  • Adoptez une diction claire et compréhensible pour votre audience, ainsi qu’un rythme optimal : n’allez pas trop vite au risque de perdre votre audience, mais n’allez pas non plus trop lentement, vos apprenants pourront mettre la vidéo en pause facilement et autant de fois qu’ils le souhaitent.

  • Ne soyez pas trop formel·le : en adoptant une manière de parler proche de celle que vous utilisez tous les jours, vous créez davantage de proximité avec votre audience. N’utilisez pas de mots compliqués lorsque cela est possible, vulgarisez au maximum des concepts compliqués. N’hésitez pas non plus à faire appel à des anecdotes pour illustrer votre propos.

  • Et si vous êtes à l’aise, vous pourriez également envisager la narration ! En fonction de la matière enseignée, la valeur ajoutée de votre contenu pourrait être améliorée en dispensant votre cours sous forme d’histoire. En plus de captiver votre audience, cela contribuera grandement à l’ancrage mémoriel !

 

3. Après l’enregistrement
  • Coupez la vidéo

Une fois le contenu dans la boîte, il ne vous reste plus qu’à réaliser le montage. Coupez les blancs dans la vidéo, les moments d’hésitations ou ceux qui vous paraissent finalement peu pertinents. Le but étant de réduire au maximum la durée des vidéos pour fournir aux étudiants un contenu clair et captivant qui leur donne envie d’apprendre.

D’ailleurs, notez qu’en scénarisant au préalable votre capsule (voir étape 1 ci-dessus), vous balbutierez moins et chercherez moins vos mots, vous irez directement à l’essentiel et gagnerez un temps précieux pour le montage de la vidéo.

  • Rendez votre vidéo interactive

Dernière étape avant de diffuser votre vidéo : optimisez-la en l’enrichissant.

Pour ce faire, appuyez-vous sur votre script (voir étape 1 ci-dessus) si vous en avez élaboré un, ou bien incluez les ressources complémentaires qui vous semblent pertinentes après coup. 

Posez-vous les questions suivantes : ai-je mentionné une référence à un moment de la vidéo ? Ai-je évoqué que très partiellement une partie du cours ? Est-ce que je souhaite que mes élèves approfondissent un sujet en particulier de manière autonome ?

Si la réponse est affirmative, vous n’avez plus qu’à intégrer les contenus à votre vidéo sous la forme la plus appropriée (page web, vidéo, podcast…) . En fonction de l’outil utilisé, cela se fera via la sidebar ou bien dans une barre d’info par exemple.

Autre possibilité qui pourrait s’avérer utile pour s’assurer de la bonne compréhension de vos étudiants : créez un quiz ! Cela vous permettra également d’ajuster le niveau de difficulté de vos cours, ou encore de revenir sur des thématiques peu comprises, et d’aider les étudiants en difficulté.

Voilà, vous êtes maintenant fin prêt·e·s à produire des capsules vidéo de qualité !

Related Post:

5 approches pour booster la réussite étudiante

Vous cherchez à dynamiser vos cours et engager davantage vos étudiants ?
On a la solution !

Dans ce nouveau guide, on décrypte les 5 méthodes les plus en vogue du moment, et on vous explique comment les mettre en oeuvre pour donner envie d'apprendre à vos élèves.

Télécharger

Sans titre (2)-2

S'abonner à l'UbiNews

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez tous les mois nos articles de blog, guides et livres blancs directement dans votre boîte mail.